La suite de la galerie !

Philippe Pagès, the jewel surgeon

In the diamond-encrusted galaxy of jewellers-creators, Philippe Pagès is a “surgeon”.

When you step from the rue Joffre into the light, airy jewellers’, his workshop, which opens out into the boutique, immediately catches the eye. It’s a kind of operating theatre where, just like a surgeon wrapped in his white coat, the jeweller operates on all the gems he can get hold of.
Pagès is an obsessive worker, consumed by his passion. He loves the solitude of his work and is ready to do anything to create or give a new lease of to a jewel that will make the difference. “You can’t talk to him when he’s working, says his wife,” Karen. There are no computer-assisted processes here – Philippe has always preferred the craftsman approach: “A painter uses his paintbrushes; it’s the same for me! I sculpted the wax prototype for the last piece of jewellery for Van Cleef and that was it. A computer doesn’t have nimble fingers!” Cutter, micro-flame torch, files, needles, craft saw, pliers, rolling mill, draw plate… all these tools which built the Place Vendôme take pride of place on his workbench which has followed him since he was at school - vital utensils for complex operations. Because that’s what Philippe Pagès is like, tenacious: “the more delicate the repairs are, the more I like it!” The same goes for his creations “I always start by listening. I try to slip into the client’s background, discover his or her personality, and then propose a design. Really custom-designed. Whether it’s going to be complicated or not is irrelevant to me. What I want more than anything else is to enjoy what I do, and pass that feeling on.” Pagès is much more than a master jeweller; he soothes bruised egos, sutures fragility with hope, operates and invents…a real surgeon I tell you. 

 

 

Philippe Pagès, le chirurgien du bijou

Dans la galaxie des joailliers-créateurs, Philippe Pagès est un « chirurgien ».  Lorsque l'on pénètre dans son écrin lumineux de la rue Joffre, le regard se porte immédiatement sur son atelier ouvert sur la boutique.

Une sorte de bloc opératoire où l'homme lové dans une blouse blanche opère, tel un praticien, tous les bijoux qui lui tombent sous la main. Pagès est un obsessionnel. On le sent encombré par sa passion, adorant la solitude de son travail, prêt à tout pour donner ou redonner vie au bijou qui fera la différence. « Lorqu'il travaille, on ne peut pas lui parler », lance sa femme Karen. Ici, pas d'assistance informatique. Philippe a toujours privilégié le côté artisanal : « Un peintre se sert de ses pinceaux, moi c'est pareil ! J'ai réalisé la dernière pièce en cire pour Van Cleef et je suis parti. Un ordinateur n'a pas de doigts de fée ! » Fraise, chalumeau, limes, aiguilles, bocfil, pinces, laminoir, filière... tous ces outils qui ont fait la Place Vendôme trônent sur son établi qui le suit depuis l'école. Des ustensiles essentiels pour des interventions complexes. Car Philippe Pagès est comme ça, acharné : « Plus les réparations sont épineuses, plus j'aime ! ». Idem pour les créations. « Je commence toujours par écouter, entrer dans l’histoire du client, tenir compte de sa personnalité et lui proposer, en suivant, un dessin. Du sur-mesure. Je ne regarde jamais si ça va être compliqué ou pas. Ce que je veux avant tout c’est trouver du plaisir dans ce que je fais et le retransmettre. » Bien plus qu’un artisan joaillier, Pagès soigne les égos, suture d’espoir les fragilités, opère et invente... Un chirurgien vous dis-je.

by Catherine Nerson
Photos : Jean-Michel Ducasse


BIJOUTERIE PAGÈS
44 rue Maréchal Joffre
64000 PAU
09 52 69 49 35
Réparation, transformation, fabrication
Du mardi au samedi
10h-12h30 / 14h-18h30
    Marques
  •   Pagès  

> Me retrouver sur la Blossom map !
Partager



Pensé et créé par Bliss, petite agence très créative